La bouteille

 

3093348631_1_5_1jkog41N

 

Quand dans le soir
Écoutant ton désespoir
Tu bois quelques verres
En imaginant ton futur
Tu finira sous terre de toute manière
La vie est-elle une torture ?

Quand ta tête oublie
Tout est déjà détruit
Tu aura beau rester
Tu terminera enterré

Regarde ton passé
Continue ton présent
Ne sois pas pressé
Il arrivera,ton enterrement

Crois-tu que la vie a un sens ?
vivre pour mourir ?
Tu passe ta vie à contresens
Regarde toi, tu ne fait que souffrir

Publié dans : détresse, douleur, néant, oublie, passé | le 21 mars, 2017 |Pas de Commentaires »

Ma décadance

chute

Je ne suis plus moi ici, pourquoi ? qu’ai-je fais?

Quel est ce changement, quelle est cette douleur ?

Je me retrouvais seule dans ce lieu imparfait,

Servant de souvenirs à mon temps de malheur.

L’écho des cris de l’enfance au fond de mon cœur,

Là, me rappelant à tous ces douloureux mœurs.

Je relis tous les mots de nos correspondance.

Autour de moi je retrouve une redondance.

Cette transformation ronge et détruit,

La personne que je suis parmi mes semblables.

Je ne me reconnais toujours pas aujourd’hui.

Je  deviens quelqu’un d’extrêmement pitoyable.

Désormais, ce ne sera plus qu’un dur silence

Tout ici reste semblable à ma décadence.

Publié dans : détresse, douleur, humain, passé, perte, remords | le 11 janvier, 2017 |Pas de Commentaires »

Le temps

temps qui passe

Le temps,
Cette chose nous limitant.
Il nous tue.
Le temps ne peut pas nous aider.
Regardez-moi,
Tous ces ravages,
Sur nos corps, sur nos âmes.
Le temps nous détruit,
On ne peut pas lutter contre lui,
Il emporte tout sur son passage
Surtout la vie.
On peut croire aux mythes et légendes sur l’immortalité rien de tout cela n’est vrai.
Regardez autour de vous,                                                                                                                                                                                                    Toutes ces personnes vous quittant tour à tour,
Bientôt ce sera le nôtre,
Nous laisserons à notre tour ce que nous aimons,
Peut-être partirons-nous plutôt avec Hadès.                                                                                                                                                                     Nous manquons tous de temps,
Certains le raccourcissent,
Ce temps est précieux la vie est précieuse,
Alors s’il-vous-plaît le gâchez pas.
Quoi qu’il puisse advenir dans notre vie,                                                                                                                                                                             Accrochez-vous.
Des millions de personnes voudraient beaucoup plus de temps,
La souffrance rend le temps long,                                                                                                                                                                                  Tellement long que parfois nous voulons finir,
Stopper le temps,
Mais l’on doit s’accrocher car personne,                                                                                                                                                                                 Personne ne le fera à notre place.
La souffrance peut par la suite nous rendre plus heureux.
Oui car après avoir vécu une période sombre,
La lumière nous fait renaître.
Le temps passe si vite que l’on ne se rend même pas compte,
Du chemin que l’on a fait.
Le mien s’arrête ici le gâchez pas votre temps s’il vous plaît.
Adieu !

Publié dans : douleur, espérance, passé, perte | le 11 janvier, 2017 |Pas de Commentaires »

Toi, mon enfant

Femme et enfant, Robert Doisneau

La naissance, ce jour béni de découverte

Ce premier mot dit ne ressemblant qu’à un cri

Cette sensation mêlant acquis et perte

Nous émerveille comme la vie de Paris.

Ce jour nous faisant oublier nos douleurs passées

Ce jour crée un extraordinaire lien

Sous ce magnifique soleil du mois de Juin

Sublime douceur, fascinante créature

Je devrais éternellement te protéger

Je donnerai ma vie pour ma progéniture

Le feu d’Hestia restera là pour m’aider

Je serai toujours là quoi qu’il arrivera

Promet que jamais tu ne m’abandonnera

Publié dans : espérance, humain, racine | le 11 janvier, 2017 |Pas de Commentaires »

Je perd…

plkjhgthyujiklkiuy

Je perd le contrôle de ma haine
Dans mes profondes insomnies
Je met la douleur en quarantaine
Au plus loin dans mon esprit.

Nous perdons la confiance
Comme nous perdons la vie
Les gens sont une apparence
Et se dévoilent pendant la nuit.

Quand je croyais être heureux
Dans un indestructible silence
Un manque s’installe peu à peu
Dans mon obscure luminescence

 

Texte d’un ami

Publié dans : douleur, oublie, passé, perte | le 20 septembre, 2016 |Pas de Commentaires »

Human

^ùo!upytkresytjyrkuy

Nous ne respirons plus
Cette vie nous assomme
L’âme s’échappe à vue

Je ne reconnais pas l’Homme
Je n’entend qu’une Machine

Nous perdons l’espoir
Que la volonté dessine
En face du grand miroir

Je ne vois plus les racines
Sur cette page de l’Histoire

Perdu dans le gouffre du néant
Nous recherchons la haine
L’esprit s’essouffle dans le vent
Afin de briser nos chaînes.

 

texte d’un ami

Publié dans : humain, néant, racine | le 20 septembre, 2016 |Pas de Commentaires »

Memento Mori

pmldfuksdkuyt
Les remords s’écrasent dans l’ignorance
Ton seul silence est beaucoup trop long
Les cendres se réveillent dans l’essence
Crachant ce qu’il nous reste de la raison.

J’ai longtemps essayé de me souvenir
A travers chacune de mes souffrances
Toutes les marques que j’ai pu écrire
Cherché à ses mots un nouveau sens.

 

Texte d’un ami

Publié dans : douleur, passé, remords | le 20 septembre, 2016 |Pas de Commentaires »

Oublier

Oublier dans douleur plkjhgyt-300x145

Oublier, tu peux essayer d’oublier; mais saches que ce n’est pas facile. Pour oublier tu te dis il y a plusieurs moyens, l’alcool, la drogue, la mutilation. Et non désolé, tu penses vraiment que boire, te noyer dans l’alcool. De ne plus contrôler ton corps et ton esprit t’aiderai ? Et bien non. Te droguer alors? Fumer des bedos à longueur de journée. La seule chose que ça risque de te faire c’est de te bousiller la tête. Ou bien peut-être te changer beaucoup, ton caractère, ta personnalité, ton physique sûrement. Mais te faire oublier non. Te mutiler peut-être alors? Non plus. Je comprends la sensation que tu ressens. Après avoir pris cette lame, tu sens ton sang couler, sur tes bras, tes cuisses. Par ce sang qui coule tu as l’impression que tous tes problèmes disparaissent. Mais non ce n’est pas le cas au contraire. Par n’importe quel moyen que tu utiliseras, ça te tuera à petit feu. Partir, tu dis ? Explique moi à quoi ça sert de faire ça ? Abandonner tous ceux qui sont là pour toi, désolé de te dire ça mais c’est égoïste. Si tu fais ça, les gens à qui tu manqueras feront de même. Alors, non reste, s’il te plaît. Je ne veux pas te perdre. J’en ai déjà assez perdu. Reste pour moi, pour eux, pour nous, pour tout ce qu’on a connu

Publié dans : douleur, oublie, passé | le 17 septembre, 2016 |Pas de Commentaires »

Vous me manquez

poiuyt

Pourquoi les gens partent trop tôt… Tatie pourquoi tu as fait ça ? Tu m’as laissée seule… je t’en veux pas mais, je ne comprends pas pourquoi ? J’étais jeune mais, je me souviendrai toujours de ce jour avant que tu partes. Merci pour tout… Ce jour-là tu voulais que je reste a tout pris rester. On était allé nourrir les poules, les lapins, les agneaux. On était allé faire du Quad Je vais manger un paquet complet de pain au lait. On s’était posé dans l’herbe à discuter de tout et de rien.. merci d’avoir été la … Tu me manques je ferais tout pour te revoir…

 

Papi merci pour tout… tous les moments vécus ensemble. La maladie t’as emporté beaucoup trop tôt. Vous me manquez tous les deux…

Publié dans : oublie, passé | le 17 septembre, 2016 |Pas de Commentaires »

Ana Cat Deb

zertyuiEt salut toi! moi c’est Ana, je vais t’expliquer certaines choses. Tu vois cette boule dans le miroir . Ben c’est toi ma vieille. Oui tu es énorme. Tu veux que je t’explique comment changer ? Alors, écoute-moi attentivement. Tous les jours, tu ne mangeras pas, si tu manges tu culpabiliseras et tu mangeras moins, tu ne sortiras pas tu resteras avec moi. Tu iras courir tous les jours. Si un jour tu n’y vas pas, le lendemain tu courras deux fois plus. Je te surveillerais. Quand j’aurai décidé, tu arrêteras. Crois-moi ce n’est pas aujourd’hui que ça va arriver. Alors, mets-toi y maintenant. Et attend je vais te présenter deux de mes amies tu vas voir elles sont géniales. Elle là tu vois c’est Cat. Elle aussi elle peut t’aider, tu vas voir. Attends-je te laisse avec elle, je reviendrais après. Hey ! moi c’est Cat. Moi aussi je vais t’expliquer certaines choses. Tu ne te supportes pas . Et ben alors écoute-moi. Tous les soirs, tu feras ce que je te dis. Tu rentreras chez toi, tu iras dans ta salle de bain. Tu récupéras la lame de ravoir qui est sous le lavabo. Après tu iras dans ta chambre, tu penseras à ta journée. À toutes les humiliations que tu as subies dans ta journée. Tu t’ouvriras le poignet, les cuisses. Tu verras tu te sentiras mieux crois-moi. Attends-je te laisse avec Deb. Hey ! moi c’est Deb. Moi aussi je vais t’expliquer certaines choses. Tu verras tu iras mieux après. T’en ont marre des gens ? Alors fait comme je te dis isoles toi, ne souris plus, pleure souvent et surtout écoute bien Ana et Cat. Tu serras mieux après. Tiens voilà les filles. Dis donc tu es dans un sale état ma pauvre, c’est triste. Tu ne veux pas descendre de ce pont ? Alors saute et tu oublieras tout. A ça y est elle est partie…

PS: s’il vous plaît faites attention l’anorexie, la mutilation et la dépression peuvent vous tuer.

Publié dans : ana, cat, deb, douleur, oublie | le 17 septembre, 2016 |Pas de Commentaires »

Retour en Croatie ....le no... |
Evjfaudrey |
Les Aventures de Nath et Br... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fourmis française - Elevage...
| Lilyec
| Etang à rénover