Toi, mon enfant

Femme et enfant, Robert Doisneau

La naissance, ce jour béni de découverte

Ce premier mot dit ne ressemblant qu’à un cri

Cette sensation mêlant acquis et perte

Nous émerveille comme la vie de Paris.

Ce jour nous faisant oublier nos douleurs passées

Ce jour crée un extraordinaire lien

Sous ce magnifique soleil du mois de Juin

Sublime douceur, fascinante créature

Je devrais éternellement te protéger

Je donnerai ma vie pour ma progéniture

Le feu d’Hestia restera là pour m’aider

Je serai toujours là quoi qu’il arrivera

Promet que jamais tu ne m’abandonnera

Publié dans : espérance, humain, racine |le 11 janvier, 2017 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Retour en Croatie ....le no... |
Evjfaudrey |
Les Aventures de Nath et Br... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fourmis française - Elevage...
| Lilyec
| Etang à rénover